ayurvÉda

Selon l'ayurvéda, l’infiniment petit (le corps humain, les molécules) est régi selon les mêmes principes que l’infiniment grand (les planètes, les galaxies).

En observant la nature, les Sages indiens ont découvert cinq éléments : l’éther (ou l’espace), l’air, le feu, l’eau et la terre. Ils en ont déduit que ces états de la matière, présents dans la nature, l’étaient également dans l’être humain.

Chez l’homme, ces cinq éléments constituent trois doshas ou humeurs biologiques (dosha vata, dosha pitta, dosha kapha) dont la combinaison est unique pour chaque personne. Lorsque ces trois doshas sont équilibrés, je suis en bonne santé. En revanche, un déséquilibre mène à terme à la maladie.

Le massage ayurvédique œuvre principalement à l’harmonisation de vata et du prana pour rééquilibrer les doshas perturbés. Le toucher est l'organe des sens qui correspond à l'élément air. Par le massage, le massé prend conscience de ses émotions et de ses besoins et peut s'en libérer. Le massage est une communication par le toucher.

Le vata symbolise la force de l’espace et de l’air qui régit cinq rythmes du métabolisme : le rythme cardiaque, les échanges intracellulaires, la respiration, l’élimination des toxines et le système nerveux sympathique. Cette force circule dans le gros intestin, la vessie, les os, la peau, les oreilles et les cuisses.

Le prana symbolise l’intelligence de la vie ou la force fondamentale à l’œuvre dans tout processus de guérison.

La santé selon l’Ayurvéda


Profitons de ce temps de pause pour prendre de nouvelles habitudes ! 


Aujourd’hui, les humains sont confrontés à un afflux d’informations venant du monde entier face auxquels nous nous trouvons démunis et ceci engendre du stress, de l’angoisse, du désespoir ; ce qui nuit à notre santé physique, mentale et spirituelle.
Face à ce constat, nous avons envie de parler de choses simples que nous pouvons utiliser pour nous protéger de « toutes ces énergies/pensées anxiogènes».
Evitons de nourrir ces énergies et par la même de les propager en les amplifiant, ce qui ne ferait qu’aggraver l’état de conscience de chacun. 
Ne laissons pas ces énergies nous atteindre et établissons une forteresse de joie, d’amour, de paix.
Selon l’Ayurvéda, la santé parfaite c’est aussi quand le mental est paisible, l’affectif se trouve en état de joie et l’âme rejoint son état de béatitude « ananda » ou conscience de la vérité.
Bien-sûr, des pratiques simples utilisées au quotidien peuvent renforcer nos défenses immunitaires sur tous les plans (physique, mental et spirituel).
Avant toute chose, il est indispensable de réapprendre à respirer. Ce qui sous-entend de se reconnecter à l’instant présent tel « l’œil du cyclone », nous sommes centrés dans la stabilité de notre être et laissons l’illusion du monde tournoyer autour de nous sans nous affecter.
D’une manière concrète, à chaque inspire, j’absorbe « prana » (l’énergie vitale purifiante, de lumière, de joie, de guérison) et à l’expire, j’imagine que j’évacue tout ce qui me dérange, m’enchaine ou me perturbe. Quelques minutes ainsi en pleine conscience, suffisent déjà à relâcher le mental et le corps afin de se reconnecter à son Être essentiel (source de Lumière, source de Vie), de retrouver la joie et la paix.

La routine quotidienne AYURVÉDIQUE -DINACHARYA

(à adapter en période de confinement):

Le matin :

• Faire un bain de bouche avec une cuillère à soupe d’huile de sésame bio, à garder dans l’idéal 10 à 15 minutes.
• Se reconnecter à la nature. Dans l’idéal, marcher pieds nus dans l’herbe. 
• Se laver les dents et surtout nettoyer la langue avec un gratte-langue (ou une cuillère à café) pour enlever toutes les mucosités.
• Boire de l’eau chaude, le matin à jeun en particulier.
• Se faire masser avec des huiles biologiques ou procéder à un automassage.
• Prendre une douche fraiche, saison chaude et tiède saison froide.
• Pratiquer quelques exercices quotidiens de type yoga (chaque mouvement est fait en conscience avec la respiration). Le tout doit vous amener vers le calme et finir avec une méditation.
• Prendre le petit déjeuner (éviter le sucre)
• Prendre soin de ses proches
• Se concentrer sur son bien-être et son idéal intérieur ou aller à l’église, au temple, lire quelques lignes d’un livre saint ou spirituel. 
• S’habiller et se rendre à son travail, pendant le confinement, profiter pour découvrir des activités manuelles, créatives, intellectuelles. 

La journée :

• Travailler pour subvenir à ses besoins
• Déjeuner et marcher un peu pour digérer
• Faire une petite sieste, si c’est possible
• Travailler de nouveau

• Accomplir un travail artistique, créatif ou pratiquer un sport
• Avoir un contact avec les 5 éléments de la Nature, se promener en bord de mer ou rivière, en montagne ou à défaut dans les parcs.
• Diner léger 
• Avoir des contacts culturels, familiaux, spirituels, sociaux…
• Effectuer un petit travail de réflexion sur soi, comment voulez-vous avancer dans la vie ? 
• Relaxez-vous, respirez
• Dormez paisiblement, notez vos rêves au petit matin, si vous vous en souvenez. 

D’une manière ou d’une autre, l’Ayurveda met en avant le fait qu’il faut prendre du temps pour soi et son bien-être. 
Aujourd’hui, pour ceux qui sont confinés, c’est l’occasion de prendre soin de soi à tous les niveaux, même avec peu d’espace, on peut arriver à suivre une partie de ces conseils ayurvédiques. 
Concentrez-vous sur le positif, respirez, méditez, profitez-en pour « vous aimer vous-même » et mieux aimer vos proches ; votre immunité s’en trouvera renforcée !
Au plaisir de vous accueillir à l'espace GM, 5 rue du Martinet à Tarbes, dès que le gouvernement en autorisera l'ouverture.